Développement agricole

Présentation des projets de développement agricole et rural sur lesquels GAEC & SOCIETES est mobilisé.
Retrouvez l'ensemble des publications liées à ce thème ici.

 

Organisation du travail, durabilité sociale et transmissibilité des "grandes exploitations laitières à la française" - Projet ORGUE​


Dans un contexte de suppression des quotas laitiers et de libéralisation du marché, la filière laitière française connaît une évolution rapide de ses structures, marquée notamment par trois phénomènes
  • Agrandissement des troupeaux,
  • Emergence de nouveaux collectifs de travail,
  • Développement de technologies innovantes (automates, capteurs…).
Des interrogations apparaissent sur la durabilité des grandes exploitations laitières et leur capacité à être transmises.
Les questions de travail, de qualité de vie et de gestion des relations et ressources humaines deviennent des enjeux majeurs pour beaucoup d’éleveurs, mais aussi pour l’ensemble de la filière afin de développer son attractivité et d’assurer la pérennité des exploitations en place.

L’objectif général du projet ORGUE (2016-2019) est de produire des connaissances et des outils afin de participer à renforcer la durabilité sociale et la transmissibilité des systèmes laitiers d’aujourd’hui et de demain.
GAEC & SOCIETES est partenaire de ce projet et étudie notamment les processus mobilisés par les éleveurs pour renouveler leur collectif de travail.


Les premiers résultats du projet ORGUE



Lien pour télécharger le document : premiers résultats du projet ORGUE.

Partenaires : Institut de l'élevage (pilote); GAEC & SOCIETES; Chambres d’Agriculture de Bretagne, des Pays de la Loire, de Normandie, de Lorraine (Meurthe et Moselle et Vosges), de l’Aveyron ; EDE du Puy-de-Dôme ; Eilyps ; Littoral Normand ; Bureau Technique de Promotion Laitière ; Inra ; Irstea ; AgroSup Dijon ; Agrocampus Ouest ; EPL Le Rheu (35) ; ALPA (54) ;
EPLEFPA Meurthe et Moselle (54) ; EPLEFPA Yssingeaux (43).


 

AMELIORER LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Un enjeu majeur pour la filière laitière française


L’évolution des collectifs de travail en élevage laitier révèle l’enjeu de la gestion des ressources humaines

Ces dernières années ont été marquées par une transformation important des élevages laitiers, avec une augmentation nette du nombre de « grandes exploitations », dépassant les 100 vaches laitières. Cette évolution des cheptels s’est logiquement accompagnée d’une demande croissante en main d’œuvre. Pour y répondre, les éleveurs font de plus en plus souvent appel à des salariés. Toutefois, le développement du salariat dans les élevages n’est pas dans poser une série de questions, voire de difficultés, tant au niveau des producteurs que des salariés.
Afin de comprendre les enjeux liés à cette évolution des collectifs de travail sur les exploitations laitières, mais également de formuler des propositions concrètes d’accompagnement des éleveurs, 13 organisations agricoles ou d’emploi nationales* ont conduit sur l’année 2017 un projet intitulé « gestion des ressources humaines, salariat et association, en exploitation bovin lait ».
 
Ces travaux ont abouti à la publication de documents synthétiques ainsi que des fiches pratiques.



Fiches pratiques, autour du management des salariés et de la gestion des relations humaines en association, à destination des éleveurs et des conseillers.




Documents synthétiques

 

Propositions d’actions à conduire      
            

Des éleveurs laitiers témoignent de leurs pratiques d’employeurs           



 

Les nouveaux enjeux du travail sur les élevages laitiers      
               






Projet piloté par l’Institut de l’élevage et financé par le CNIEL. En partenariat avec GAEC & SOCIETES, ANACT, ANEFA, BTPL, CERFRANCE, APCA, FNCUMA, France Conseil Elevage, MSA, Service de Remplacement France, VIVEA et le RMT Travail en élevage.



 

Comprendre et accompagner la transition agroécologique en collectif - Projet CAP VERT


De 2014 à début 2017, le projet CAP VERT, lauréat de l’appel à projets « Innovation et partenariat » 2013 financé par le ministère de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt via le Compte d'affectation spéciale développement agricole et rural (Casdar), s’était fixé deux objectifs :
  • Comprendre les nouvelles formes de coopération entre agriculteurs au service de la transition agroécologique.
  • Produire des ressources pour accompagner leur émergence et leur développement. 
Il ressort de ce projet que la quête d’autonomie des agriculteurs est le principal moteur de leur engagement dans la transition agroécologique. Pour gagner en autonomie, les agriculteurs s’appuient sur l’action et la réflexion collectives. 

Afin de mieux soutenir et accompagner cette transition agroécologique en collectif, CAP VERT a montré la nécessité de comprendre comment se vivent et interagissent trois notions clefs:
  • La multi-appartenance des agriculteurs à une diversité de groupes et de réseaux
  • L’hétérogénéité comme condition, principe de fonctionnement et résultat de cette transition.
  • L’inscription dans le temps long des trajectoires de transition individuelles et collectives.

Une synthèse des enseignements du projet est disponible ici.

Consulter les principaux livrables:

     Un journal CAP VERT, la transition agroécologique en collectif :   présente les grandes questions et pistes de réflexion soulevées lors des journées d’étude organisées en 2016.

     Un ouvrage Vivre et accompagner la transition agroécologique en collectif : Eléments d’analyse, expériences et outils issus du projet CAP VERT, propose aux collectifs en transition agroécologique et à leurs accompagnateurs des clefs de compréhension et d’action.
 
     Une fiche mémo Synthèse Vivre et accompagner la transition agroécologique en collectif 





Partenariat: FNCuma (pilote), Fédération Nationale des Civam, Trame, GAEC & Sociétés, FNAB/GABNOR, des collectifs d’agriculteurs, INRA, SupAgro Florac et l’ESA d'Angers. Projet soutenu financièrement par le CASDAR (compte d'affectation spéciale développement agricole et rural).

 

  GAEC & SOCIÉTÉS
11, rue de La Baume 75008 Paris
Tél. 01 53 89 12 20 

contact@gaecetsocietes.fr